Le Léonberg

Acceuil "Le léonberg" - Standard - Caractère - Education - Entretien, hygiène - Santé - Morphologie - Alimentation

 

Alimentation

L'alimentation chez le léonberg obèse

L'obésité se rencontre chez certains Leonbergs, particulièrement lors d'hypothyroïdie, après la stérilisation, la castration...

On ne peut déterminer sans voir le chien un "poids idéal", car celui-ci dépend de sa morphologie; le poids idéal est atteint lorsque l'on sent à la palpation les côtes du chien (elles ne doivent pas être recouvertes par 2 cm de tissu adipeux, mais il ne faut pas non plus les voir!)

Avant de mettre votre chien au régime, il faut d'abord faire réaliser par votre vétérinaire un examen clinique, pour éliminer une maladie sous-jacente qui pourrait expliquer sa surcharge pondérale (par exemple, l'hypothyroïdie prédispose à l'obésité).

Si un régime est décidé, il faudra alors:
- 1) peser régulièrement votre chien (au moins 2 fois par mois)
- 2) adapter quantitativement sa ration alimentaire
- 3) adapter qualitativement sa ration alimentaire.


1) Peser régulièrement votre chien.


La pesée est très importante pour suivre un régime alimentaire; elle permet de vérifier que votre chien perde bien du poids (s'il n'en perd pas, c'est que la ration n'est pas adaptée au niveau quantitatif et/ou qualitatif), mais aussi que la perte de poids n'est pas trop rapide, ce qui pourrait être néfaste pour la santé de votre chien.

Principe: déterminer la durée du régime (par exemple 6 mois, ne pas rechercher une perte de poids trop rapide, car elle se ferait au détriment de la masse musculaire), à l'issue de la quelle le poids optimal sera atteint par exemple une perte de poids de 10 kg).
Tracer ensuite sur une feuille la courbe de perte de poids souhaitée (par exemple 1er janvier 70 kg, et 1er juillet 60 kg); noter chaque semaine sur cette feuille le poids de votre chien, et adapter ensuite sa ration pour que sa courbe de poids réel se rapproche le plus possible de la courbe souhaitée.


2) Adapter quantitativement sa ration alimentaire.


En se basant sur la courbe de poids décrite si dessus: si la perte de poids est trop rapide, augmenter la ration; si la perte de poids est trop lente, diminuer la ration.
Noter que pour perdre du poids, il faut parfois diminuer de façon très importante la quantité de nourriture; mais une fois le poids optimal atteint, cette quantité sera augmentée pour le maintenir.


3) Adapter qualitativement sa ration alimentaire.


Il est possible de faire maigrir un chien avec n'importe quel aliment, même un aliment hypercalorique: il suffit de lui apporter chaque jour un nombre de calories inférieur à son besoin énergétique d'entretien!

Cependant, il est préférable d'employer un aliment diététique pour faire maigrir pour éviter 2 inconvénients du régime qui sont:

- la sensation de faim:
Faire maigrir un chien avec un aliment trop calorique suppose de réduire tellement les quantités que le chien aura faim.

- éviter le risque de carences en nutriments essentiels:
Les aliments d'entretien ont une formule permettant de couvrir les besoins en nutriments essentiels (acides aminés, vitamines, oligo-éléments, acides gras essentiels...) d'un chien adulte à l'entretien. Cependant, si l'on diminue la quantité de la ration pour faire maigrir le chien, on diminue certes le nombre de calories ingérées (ce qui est le but du régime), mais aussi la quantité de nutriments essentiels, ce qui expose le chien à des carences dont les conséquences peuvent être graves.
Prenons l'exemple du potassium: un chien de 40 kg nourri avec un aliment de maintenance à 0,6% de potassium reçoit 460 g d'aliment par jour, soit 2760 mg de potassium/j.
Le même chien mais en surpoids, avec un poids cible de 30 kg, recevrait 275 g d'aliment par jour, soit seulement 1650 mg de potassium/j.
La solution pour éviter la carence est d'accroître la concentration en potassium à 1% dans l'aliment diététique; ainsi, il recevra 2750 mg de potassium/j.
Ce raisonnement est valable pour tous les nutriments essentiels.


C'est pourquoi un régime diététique élaboré pour faire maigrir devra:

- avoir une concentration augmentée en nutriments essentiels (vitamines, minéraux, acides gras essentiels, acides aminés...)

- avoir bien sûr une densité énergétique diminuée, ce qui permettra de moins réduire la quantité de la ration pour que le chien n'ait pas trop faim.
Pour réduire l'apport d'énergie nette, la première approche diététique a été de remplacer les calories digestibles par des fibres indigestibles, pour augmenter le bol alimentaire et réduire la sensation de faim (en incorporant par exemple des coques de cacahuètes, ce qui revient presque à donner du bois à manger!)
Cependant, ces régimes trop riches en fibres donnent des selles volumineuses, et souvent un poil terne. De plus, les fibres, même si elles augmentent le volume de la ration, n'auraient aucun effet sur la satiété de l'animal.

L'approche actuelle est de donner un aliment diététique à teneur élevée en protéines; les intérêts d'augmenter le taux de protéines sont:

a) de préserver la masse musculaire du chien: lors d'un régime amaigrissant, près d'un tiers de la perte de poids porte sur la masse musculaire de l'animal. Un régime riche en protéines réduit la perte de la masse musculaire lors du régime.

b) les protéines utilisées comme source d'énergie bénéfient d'un moins bon rendement énergétique que les glucides, et encore moins que les lipides. En moyenne, un gramme de protéines apporte 2,2 kcal d'énergie nette, un gramme d'amidon 3,2 kcal d'énergie nette, un gramme de lipides 8,2 kcal d'énergie nette, et un gramme de fibres 0 kcal.


En conclusion, un aliment diététique pour faire maigrir devrait avoir:

- un taux élevé de protéines.
- une concentration faible en amidon.
- un amidon à assimilation lente.
- une teneur réduite en matières grasses, tout en gardant un taux élevé d'acides gras essentiels.
- un taux élevé de fibres alimentaires.
- une énergie métabolisable modérée.
- un taux augmenté de nutriments essentiels pour lutter contre les carences lorsque la quantité de la ration est diminuée.
- un apport de L-carnitine pour améliorer l'utilisation des graisses.

Exemples d'aliments pour maigrir: ROYAL CANIN V DIET OBESITY (aliment pour maigrir dont le taux de protéines est le plus élevé), HILL'S CANINE R/D, PURINA PVD OM FORMULA, VET COMPLEX HYPOCALORIQUE...

D'autres mesures sont indispensables pour perdre du poids: exercice suffisant, suppression des à côtés...

Enfin, penser à lutter contre les affections qui ont pu être favorisées par l'obésité (utilisation de chondro-protecteurs si arthrose, de fibres solubles comme le psyllium, à effet glucomodulateur, si tendance au diabète...)